Les bases de permaculture pour son jardin

Les bases de permaculture pour son jardin

  • Post category:Le Bio
  • Reading time:4 mins read

La permaculture est un terme que l’on entend de plus en plus. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Nouvelle mode ? un concept un peu écolo et bio ? quels sont les bases de permaculture à connaître pour la mettre en pratique dans son jardin ?

La permaculture, mais de quoi parle-t-on ?

Le terme permaculture est apparu dans les années 70. Ce sont 2 australiens qui se sont inspirés des méthodes de culture naturelle d’un agriculteur japonais. Le sens des mots a évolué au fil du temps. Au départ, culture permanente, il est aujourd’hui plus lié à la notion de pérennité. L’ère industrielle, nous le savons tous a contribué à diminuer les ressources naturelles, mais surtout a complètement perturber la nature.

La permaculture, un retour aux sources

Ce qui se mettait en place de façon naturelle, a été modifié, parfois même éradiqué. La permaculture est un concept qui vise à rectifier tout cela. On tient compte de la nature, de son environnement. On crée des habitats plus autonomes, ou des jardins plus respectueux des écosystèmes. Mais c’est aussi une philosophie de vie, dont la base est d’être autonome, et résilient.  On prend soin de la nature, on s’en inspire et on essaie le plus possible de s’autosuffire.

Les bases de permaculture

Le jardin reste le lieu le plus simple pour comprendre la permaculture et la mettre en place. Mais attention, cela ne s’improvise pas. Il y a différentes étapes à respecter.

Première étape, faire un plan de l’espace

Il faut tout d’abord réfléchir à la structure que l’on peut appliquer. En effet, pour optimiser les ressources de la nature, les plantations d’arbres fruitiers ou de légumes doivent être réfléchies en amont. Certains plants placés proches peuvent se nuire, à contrario d’autres peuvent être positifs les uns pour les autres. Par exemple, le basilic peut se planter près des tomates, car les mouches et moustiques le fuient. Par contre, les salades détestent le persil. Les associations doivent être pensées, lors de sa réflexion sur l’organisation de son jardin.  

Penser à récolter l’eau de pluie

Indispensable au concept, l’eau de pluie est chargée d’éléments nutritifs. C’est un atout primordial pour optimiser sa permaculture. Il faudra donc penser à mettre en place des récupérateurs.

Le compost, élément important en permaculture

Autre élément clé, comme base de permaculture,  le compost. En premier lieu il permet de recycler une partie de vos déchets journaliers, mais en plus c’est un engrais naturel. En effet, la démarche de permaculture est une démarche bio. Tout doit être issu de la nature, aucun engrais chimique ne doit être utilisé.

Il est nécessaire de garder son sol humide

Mettre de la paille, du carton par exemple sur le sol. Cela permet d’avoir toujours un sol humide et donc de limiter l’arrosage. De plus, en se décomposant, ces matériaux naturels fourniront des nutriments au sol.

Le ver de terre est roi en permaculture

Il participe activement à votre jardin. Laissez-le se développer et devenir le gardien de votre sol.

On ne chasse pas les mauvaises herbes

Pour ce type de culture, pas de longues heures passées à les ôter. On les laisse tranquillement faire leur part de travail.

Nous avons tracé les grandes lignes pour un débutant. Les bases de permaculture pour son jardin sont simples. C’est la nature qui travaille, vous, vous supervisez.  Une fois encore, beaucoup de bon sens, un peu de recherches et on n’improvise pas. Êtes-vous convaincus par la démarche ? avez-vous franchi le pas ? partagez vos retours d’expérience en commentaire.

Laissez un commentaire (si cela vous dit)